Guideline : le filament certifié pour l’impression 3D médicale

Picture

Taulman 3D est un fabricant américain de filaments pour imprimantes 3D. Spécialisé dans la production de filaments techniques, ils vient d’annoncer avoir obtenu la certification ISO10993 qui concerne l’évaluation biologique de dispositifs médicaux. Cette avancée laisse présager son exploitation pour la confection d’orthèses et de prothèses compatibles avec le contact cutané direct.

En savoir plus

Via 3Dprint.com

 

Prothèses imprimées en 3D : mode d’emploi

prosthetic4smallprocesssmall

Emilie Strömshed, étudiante en master d’ingénieur à l’Université de Lund en Suède à développé une méthodologie, destinée aux prothésistes ne maitrisant la C.A.O, permettant la mise au point rapide de prothèses de bras à l’aide d’un scanner et d’une imprimante 3D.

En savoir plus

Via [3Dprint.com]

 

 

Orthèse de poignet imprimée en 3D

The 3D printed splint.

Testées actuellement par l’hôpital Morriston au Royaume Uni, celle-ci est conçue de façon à proposer aux personnes victimes d’un plexus brachial, une assistance davantage adaptée et une personnalisation beaucoup plus poussée que le modèles proposés dans le commerce.

Ainsi, en dehors des options de couleur entre autre, le système de fixation permet d’éviter le velcro qui s’avère intéressant mais présente des particularités parfois problématiques.

En savoir plus

Via[3DPrint.org]

 

Se « réparer » soi-même : la prothèse de doigt

Amputé de l’index de la main gauche et déçu par les solutions en silicone proposé par le corps médical, cet ingénieur à décider d’utiliser la technologie d’impression 3D pour créer sa propre prothèse de doigts fonctionnelle. Soutenu par le collectif E-nable, il propose aujourd’hui sa prothèse en libre téléchargement.

En savoir plus

A télécharger

Via [3ders.org]

 

Un contacteur imprimé en 3D

Disponible au téléchargement sur Thingiverse, le site de partage d’objets à imprimer, voici un contacteur rond aisément réalisable exploitable dans le domaine de l’adaptation du poste informatique par exemple.

Notons que l’impression 3D d’objets compensateurs commence à rentrer dans les mœurs, en témoigne ce contacteur proposé par le revendeur Domosanté et issu de l’impression 3D.

En savoir plus

Via [thingiverse]